La Muse en Circuit commande «Naissance» à Laurent Mariusse pour marimba et électronique.

En septembre 2014, Laurent Mariusse a été associé à un groupe de percussionnistes pour passer commande d’une œuvre au compositeur James Wood. « Secret dialogue ». Dialogue entre des chants d’oiseaux, et les constellations. James Wood a beaucoup analysé les chants d’oiseaux durant son travail à l’IRCAM. Le concert dans le cadre du Festival Manifeste, associera à cette œuvre d’autres créations. 3 compositeurs, Daniel D’Adamo, Laurent Durupt et Laurent Mariusse, composent des œuvres pour marimba et électronique. « Balade » de Ton That Tiêt créée en 2014 complète le programme.

Cette démarche artistique s’inscrit aussi dans le temps, et dans la volonté de participer à l’élargissement du répertoire pour marimba. D’autres compositeurs viendront rejoindre cette aventure, comme Daniele Venturi (Italie), Diego Romero Mascaro (Argentine).

« Naissance » est une sorte d’hymne à la vie. Ce merveilleux chemin du moment où les premières contractions sont ressenties par la femme, le voyage dans l’utérus, puis la première respiration du nouveau né. Entre improvisation et musique écrite, « Naissance », laisse la place à l’inconnu qui anime notre vie. La « Naissance » est aussi dans certain rituel initiatique, le passage à une nouvelle vie. La « Naissance » est un moment difficile, pour le nouveau né, et sa maman. J’ai souhaité également dans cette composition, montrer la rudesse de cette épreuve.

A retrouver le 29 juin 2016 au festival Manifeste

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags